AccueilRevuesCommunication Commerce électroniqueCommunication Commerce électronique - Mars 2000 - n° 3Sommeil réparateur mais non fautif de l'informaticien salarié : Big Brother ne séduit pas encore les juridictions du travail

Sommeil réparateur mais non fautif de l'informaticien salarié : Big Brother ne séduit pas encore les juridictions du travail

Communication Commerce électronique - Mars 2000 - n° 3

Commentaires par Jean-Christophe GALLOUX

EXTRAIT *

Référence : CA Dijon, ch. soc., 16 déc. 1999, SA Oberthur Smart Cards c/ Le Cunff : Juris-Data : n° 102034 Est dépourvu de cause réelle et sérieuse le licenciement d'un salarié opérateur informatique à qui il était reproché, au cours de trois nuits successives, d'avoir dormi et lu pendant 63 minutes de son temps de travail, alors que cette période, filmée par des caméras n'est pas confirmée par des attestations et que l'assoupissement n'a pas eu de conséquence préjudiciable pour l'employeur. (...) (...)

Accès au document complet [...]

SOURCES

Communication Commerce électronique

DOCUMENT COMPLET **

Pour lire le document complet, vous pouvez vous connecter aux solutions de recherche d'information et de veille juridique LexisNexis :


Votre REVUE

revue_image

Communication Commerce électronique

N°3 . 2000-03-01


Accès au Sommaire de la revue


* EXTRAIT : issu des publications et des documentations juridiques LexisNexis
** DOCUMENT COMPLET : soumis à abonnement