AccueilRevuesDroit de la familleDroit de la famille - Juillet 2012 - n° 7-8Prélèvements d'organes post mortem et incapacité juridique

Prélèvements d'organes post mortem et incapacité juridique

Droit de la famille - Juillet 2012 - n° 7-8

Etude par Clara BERNARD-XEMARD maître de conférences à l'université de Versailles – Saint-Quentinmembre du laboratoire DANTE

EXTRAIT *

Le prélèvement d'organes post mortem est-il possible quand le prélevé est un incapable ? Même si la récente loi de bioéthique du 7 juillet 2011Note 1 n'a pas renouvelé cette thématique, l'auteur a jugé pertinent de se poser la question, laquelle a été évoquée, avec d'autres, à l'occasion d'une conférence intitulée « Prélèvements d'organes post mortem : regards croisés du droit et de la médecine » organisée le 16 mars 2012 à la faculté de droit et de science politique de l'université de Versailles (...)

Accès au document complet [...]

SOURCES

Droit de la famille

DOCUMENT COMPLET **

Pour lire le document complet, vous pouvez vous connecter aux solutions de recherche d'information et de veille juridique LexisNexis :


Votre REVUE

revue_image

Droit de la famille

N°7 . 2012-07-01


Accès au Sommaire de la revue


* EXTRAIT : issu des publications et des documentations juridiques LexisNexis
** DOCUMENT COMPLET : soumis à abonnement