Encyclopédie > JCl. Europe Traité > Fasc. 2231 : RELATIONS DE LA COMMUNAUTÉ EUROPÉENNE AVEC LES PAYS D'AMÉRIQUE LATINE ET D'ASIE (ALA). – Cadres conventionnel et autonome

Fasc. 2231 : RELATIONS DE LA COMMUNAUTÉ EUROPÉENNE AVEC LES PAYS D'AMÉRIQUE LATINE ET D'ASIE (ALA). – Cadres conventionnel et autonome

JCl. Europe Traité - Date de fraîcheur : 29 Juin 2005

EXTRAIT *

Points-clés1. – La Communauté entretient, aujourd'hui, des relations contractuelles avec la quasi-totalité des pays latino-américains et des pays asiatiques (V. n° 1 à 38).2. – La Communauté européenne construit et développe des liens avec le sous-continent latino-américain depuis les années 1960. Son implication à l'égard des pays et groupements de la région a toujours été graduelle et sélective, même si, il est vrai, leurs relations tendent aujourd'hui à s'homogénéiser (V. n° 2 à 6).3. – Les accords de "quatrième génération" avec le Mexique et le Chili marquent, à n'en pas douter, le franchissement d'une étape importante sur la voie d'une intégration plus globale entre l'Union européenne et l'Amérique latine. Ils en constituent le modèle (V. n° 7 à 12).4. – La Communauté négocie un accord de "quatrième génération" avec le Mercosur (V. n° 13 à 15).5. – Le nouveau modèle relationnel expérimenté par la CE avec ses partenaires émergents du sous-continent américain devrait probablement être étendu d'ici quelques années aux pays membres du Marché commun centraméricain (MCCA) et de la Communauté andine des nations (CAN). Les accords de "dialogue politique et de coopération" euro-andins et euro-centraméricains signés à Rome le 15 décembre 2003 témoignent en effet de cette possible orientation (V. n° 16 à 18).6. – La stratégie d'approche globale développée à l'égard de l'Amérique latine, consistant en l'édification d'un partenariat stratégique unique, est en revanche plus délicate à mettre en oeuvre en Asie. Face à cette impossibilité, la Communauté a progressivement adopté une démarche devant aboutir à une pluralité de partenariats stratégiques avec ses différents partenaires asiatiques (V. n° 19 à 25).7. – Elle souhaite établir un "partenariat mature" avec la Chine (V. n° 26 à 28).8. – Une récente communication de la Commission européenne intitulée " un nouveau partenariat avec l'Asie du Sud-Est" laisse présager à terme la mise en place d'un partenariat stratégique avec l'ANASE (V. n° 30 à 33).9. – La Communauté a par ailleurs adopté une politique plus volontariste à l'égard de l'Inde comme l'illustre le souhait de la Commission de voir naître entre eux "un partenariat stratégique" (V. n° 34 à 36).10. – Elle négocie enfin un accord de libre-échange avec les États membres du Conseil de coopération du Golfe (V. n° 37 à 38).11. – En parallèle des relations conventionnelles développées avec les pays et groupements ALA, la Communauté a progressivement mis en place des instruments autonomes. Très modeste dans les années 1970, la coopération autonome s'est considérablement étoffée dans les années 1990 (V. n° 39 à 83).12. – Le règlement n° 443/92 constitue le cadre juridique global pour la coopération avec les PVDALA (V. n° 40 à 51).13. – Ce cadre réglementaire ne préjuge cependant pas de l'existence d'autres instruments autonomes comme les aides communautaires transversales (V. n° 52 à 60), le Système de préférences généralisées (V. n° 60 à 69) et les programmes communautaires de coopération décentralisée (V. n° 72 à 83).

Accès au document complet [...]

SOURCES

JCl. Europe Traité

DOCUMENT COMPLET **

Pour lire le document complet, vous pouvez vous connecter aux solutions de recherche d'information et de veille juridique LexisNexis :


Votre ENCYCLOPEDIE

revue_image

JCl. Europe Traité



* EXTRAIT : issu des publications et des documentations juridiques LexisNexis
** DOCUMENT COMPLET : soumis à abonnement