Index égalité entre les femmes et les hommes

Conformément au décret n° 2019-15 du 8 janvier 2019, cet index, doit être calculé à partir de 4 à 5 indicateurs (selon la taille de l'entreprise).

Il donne une note sur 100 points. Chaque société doit logiquement atteindre, au minimum, 75/100. Si une société ne dépasse pas ce seuil, elle a trois ans pour se mettre en conformité, sans quoi elle pourra être sanctionnée à hauteur de 1% de sa masse salariale. L'objectif de la mesure étant d'éradiquer les inégalités dans le monde du travail entre les hommes et les femmes.

Les cinq grands critères fixés à l'avance par le gouvernement sont :

  • L'écart de rémunération femmes-hommes (noté sur 40 points).
  • L'écart dans les augmentations annuelles (20 points).
  • L'écart dans les promotions (15 points).
  • Les augmentations au retour de congé maternité (15 points).
  • La présence de femmes parmi les plus gros salaires de l'entreprise (10 points).

En s’appuyant sur la méthodologie de calcul définie par le gouvernement français, LexisNexis obtient 80 points sur 100 pour la mesure de l’égalité entre les femmes et les hommes. Ces résultats ont été calculés lors de la période de référence retenue, du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2018.

Cette note reflète l’engagement de l’entreprise en faveur d’une plus grande mixité à tous les niveaux de son organisation.

Convaincus que l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes est un facteur essentiel de progrès social et de performance durable, la direction et ses partenaires sociaux ont manifesté leur attachement au sujet, par la signature d’un premier accord relatif à l’égalité professionnelle fin 2011. Cet accord a été révisé en 2019 pour tenir compte de l’évolution de la législation en la matière, et notamment de la Loi n°2018-771 du 5 septembre 2018 et du décret n°2019-15 du 8 janvier 2019