Les débouchés après des études de droit

April We, 2016

Vous envisagez une carrière dans le droit ou vous êtes en cours de formation ? Vous vous demandez peut-être quels sont les débouchés après une licence ou un master en droit. Que ce soit dans la magistrature, les grandes entreprises, les cabinets d'avocats ou le secteur public, les opportunités sont nombreuses. Découvrez les divers métiers et secteurs qui s'ouvrent aux diplômés en droit.

Comprendre le parcours d'études en droit

Le parcours d'études en droit est structuré en plusieurs étapes. On commence généralement par une licence de droit (bac +3), qui offre une formation générale dans différents domaines du droit (droit civil, droit constitutionnel, droit administratif, etc.) et permet d'acquérir une culture juridique solide.

Ensuite, de nombreux étudiants choisissent de se spécialiser en poursuivant un master en droit (bac +5). C'est à ce stade que l'on peut se diriger vers des domaines spécifiques, tels que le droit des affaires, le droit public, le droit international, etc.

Enfin, certains étudiants décident de pousser encore plus loin leurs études en faisant un doctorat en droit (bac +8), souvent dans l'optique de devenir enseignant-chercheur ou professeur d'université.

  • Licence en droit (3 ans)
  • Master en droit (2 ans supplémentaires)
  • Doctorat en droit (3 ans supplémentaires)

Tout au long de ce parcours, des stages, des travaux de recherche et des expériences professionnelles peuvent être intégrés pour mieux préparer l'insertion dans le monde du travail.

La licence en droit : première étape

Le contenu de la L1 : découverte du droit

La première année de licence, aussi appelée L1, est principalement consacrée à une découverte générale du droit. Durant cette année, les étudiants sont initiés aux bases de la discipline, couvrant différents domaines tels que le droit civil, le droit constitutionnel, le droit administratif, le droit pénal, le droit européen et l'histoire du droit.

C'est également au cours de cette première année que les étudiants étudient la matière "Introduction au droit" ou "Introduction générale au droit", une matière fondamentale puisqu'elle vise à expliquer les notions générales du droit nécessaires à la compréhension de toutes les autres matières.

La L1 est également l'occasion pour les étudiants d'acquérir un vocabulaire spécifique et la méthodologie  propre au droit, notamment grâce à la pratique d'exercices comme le commentaire d'arrêt ou la dissertation juridique.

L'importance de la licence dans le parcours juridique

La licence en droit est une étape cruciale du parcours d'études en droit. Elle offre une solide formation générale dans différents domaines du droit et permet d'acquérir une culture juridique fondamentale. Il est essentiel de comprendre que la licence n'est pas seulement une étape intermédiaire vers le master, mais qu'elle est une formation complète en soi, permettant d'accéder à certaines opportunités professionnelles.

Les titulaires d'une licence en droit peuvent, par exemple, prétendre à des postes de collaborateurs de notaires ou d'assistants juridiques. Ils peuvent également passer des concours administratifs pour intégrer la fonction publique ou travailler dans des collectivités territoriales.

On peut également noter que certaines universités proposent des licences bidisciplinaires, associant le droit à un autre domaine comme l'économie, l'histoire de l'art, les sciences sociales, etc. Ces cursus sélectifs permettent d'acquérir une double compétence de plus en plus recherchée sur le marché du travail.

Les différentes matières abordées en licence

En licence de droit, diverses matières sont abordées pour permettre aux étudiants d'acquérir des connaissances solides et variées. Ces matières se répartissent généralement en deux grandes catégories : le droit public et le droit privé.

Dans le cadre du droit public, les étudiants étudient des matières comme :

  • Le droit constitutionnel
  • Le droit administratif
  • Les finances publiques
  • Le droit de l’Union européenne

Pour le droit privé, les matières abordées sont par exemple :

  • Le droit des personnes
  • Le droit pénal
  • Le droit des contrats
  • Le droit des sociétés

Il existe également des matières transversales comme l'histoire du droit, l'économie et la gestion ou encore le droit de l'environnement. En outre, certaines licences proposent des options bidisciplinaires, associant le droit à un autre domaine comme les sciences sociales ou l'économie.

Le master en droit : spécialisation et professionnalisation

Master en droit public : débouchés et perspectives

Le Master en droit public offre de nombreuses opportunités de carrière. En effet, ce diplôme de haut niveau permet d'accéder à des postes de responsabilité dans le secteur public comme privé. Parmi les débouchés possibles, il est possible de viser des professions juridiques variées telles que :

  • Magistrat (conseillers de TA et de CAA)
  • Concours de la fonction publique de l’Etat, territoriale ou hospitalière
  • Enseignement et recherche
  • Juriste au sein des collectivités territoriales
  • Directeur juridique, Directeur de la commande publique
  • Responsable des marchés publics, Attaché territorial (DRH, Sport, Culture, finances)

Ces métiers requièrent une expertise juridique pointue mais offrent une grande diversité de missions et de possibilités d'épanouissement professionnel.

Master en droit privé : opportunités et carrières

Le Master en droit privé est une formation de haut niveau qui offre une grande variété de débouchés professionnels. Sa vocation première est de former des juristes spécialisés capables d'intervenir dans de nombreux domaines du droit privé.

Pour les diplômés, plusieurs choix s'offrent à eux :

  • Intégrer directement le monde du travail : les métiers accessibles sont nombreux, parmi lesquels : avocat, magistrat, juriste d'entreprise, notaire, greffier, ou encore commissaire de justice.
  • Poursuivre une carrière universitaire : enseigner le droit privé ou conduire des recherches dans des domaines juridiques variés.
  • Continuer vers un doctorat en droit : cette option permet de se spécialiser encore davantage et d'ouvrir la voie à une carrière enseignant-chercheur.

Le Master en droit privé offre ainsi une réelle liberté de choix à ses titulaires, en fonction de leurs motivations et de leurs projets professionnels.

Master en droit international : ouverture sur le monde

Le Master en droit international offre une perspective internationale et une ouverture sur le monde. Cette formation s'adresse aux étudiants souhaitant acquérir une formation complète et transversale en droit international, privé comme public, axée sur la pratique des affaires et les relations économiques internationales.

Les débouchés après un master en droit international sont vastes. Les diplômés peuvent envisager une carrière comme :

  • Avocat international spécialisé en droit public ou privé.
  • Fonctionnaire du gouvernement avec une vision et un domaine d’intervention plus large.
  • Enseignant-chercheur en droit international.

L'accent est mis sur la maîtrise des connaissances en droit international et européen, ainsi que sur la capacité à travailler dans un contexte multiculturel et multilingue. Les titulaires d'un master 1 en droit comprenant une formation de droit international, en tout cas public, sont particulièrement bien préparés pour ce programme.

Les différents métiers du droit : panorama

Métiers du droit des affaires : profils recherchés

Les métiers du droit des affaires demandent des compétences spécifiques et une solide formation. Les profils recherchés sont généralement des personnes ayant obtenu un master en droit des affaires, et qui ont une bonne connaissance du Code civil et du Code de commerce.

  • Juristes d'entreprise : Ils fournissent des conseils juridiques à une entreprise et s'assurent de sa conformité avec les lois en vigueur.
  • Avocats d'affaires : Ils offrent des conseils juridiques à leurs clients sur des questions commerciales, rédigent des contrats et représentent leurs clients en cas de litige.
  • Gestionnaires de patrimoine : Ils conseillent leurs clients sur la gestion de leurs biens et de leur patrimoine.

Les compétences nécessaires pour ces professions comprennent une connaissance approfondie du droit des entreprises, du droit fiscal et du droit des contrats. Ces professionnels doivent également être capables de travailler de manière autonome, d'analyser des situations complexes et de prendre des décisions éclairées.

Il est en outre souhaitable d'avoir une expérience pratique, acquise par le biais de stages ou d'emplois dans le domaine du droit des affaires. De plus, la maîtrise d'une langue étrangère est souvent un atout dans ce domaine, notamment l'anglais qui est la langue des affaires internationales.

Métiers du droit public : administration et services de l'État

Les métiers du droit public sont variés et s'articulent principalement autour de l'administration et des services de l'État. De nombreux postes sont à pourvoir dans ces domaines, notamment grâce à la formation en Master de droit public. Ces métiers sont accessibles aux diplômés ayant une solide connaissance du droit public, alliée à une compétence en gestion administrative.

  • Les juristes en droit public peuvent travailler aussi bien dans l'administration centrale, que dans les collectivités territoriales ou les établissements publics. Ils sont chargés de l'application des normes juridiques et peuvent aussi avoir un rôle de conseil.
  • Les administrateurs de l'État sont des hauts fonctionnaires qui peuvent exercer des responsabilités variées, allant du pilotage de politiques publiques à la gestion de services.
  • Les inspecteurs du travail sont chargés de veiller à l'application de la législation du travail dans les entreprises.
  • L'enseignement et la recherche sont également des débouchés possibles, notamment pour ceux qui souhaitent devenir enseignants-chercheurs.
  • Les avocats en droit public peuvent être sollicités pour défendre les intérêts d'une collectivité publique ou d'une entreprise face à l'administration.

Ces métiers requièrent une bonne connaissance du droit administratif, du droit constitutionnel et du droit de la fonction publique, ainsi qu'une capacité à comprendre et à analyser les politiques publiques.

Métiers du droit international : conseil et négociation

Les métiers du droit international englobent divers rôles allant du conseil à la négociation, en passant par la représentation juridique. Les professionnels de ce domaine exercent dans divers cadres tels que les institutions internationales, les ONG, les cabinets d'avocats, les entreprises multinationales ou encore l'administration publique.

Le conseil en droit international peut être exercé par un avocat ou un juriste spécialisé. Ces professionnels fournissent des conseils juridiques sur des questions de droit international, aident à la rédaction et à la négociation de contrats internationaux, et peuvent également représenter des clients dans les litiges internationaux. Ils doivent avoir une connaissance approfondie du droit international public et privé et être capables de comprendre les nuances des différentes juridictions.

La négociation est un autre aspect clé de ces métiers. Qu'il s'agisse de résoudre des litiges commerciaux, de négocier des accords internationaux ou de participer à des pourparlers de paix, les professionnels du droit international doivent posséder des compétences solides en négociation. Il faut également une bonne compréhension des relations internationales et de la diplomatie.

Enfin, la représentation juridique est un domaine important. Un avocat en droit international peut représenter des clients devant les tribunaux internationaux, les commissions de règlement des différends ou les instances arbitrales. Pour cela, des compétences en plaidoyer et une excellente connaissance des procédures internationales sont requises.

Après la fac de droit : intégrer le monde professionnel

Après avoir obtenu un diplôme en droit et selon votre spécialisation, vous pouvez envisager une multitude de carrières professionnelles. Vous pouvez choisir de rester dans le domaine juridique, en devenant avocat, notaire, greffier ou magistrat, par exemple. Si vous êtes plus orienté vers le secteur privé, sachez que de nombreuses entreprises recherchent des juristes en interne, surtout dans les secteurs de l'administration, de la gestion, des finances et même du commerce et de la communication.

Cependant, il est important de noter que la transition vers le monde professionnel peut nécessiter une certaine adaptation. Il est souvent conseillé d'acquérir une expérience pratique par le biais de stages ou de postes temporaires avant de s'engager dans une voie professionnelle spécifique. De plus, la poursuite d'études spécialisées, comme un master ou un doctorat, peut ouvrir davantage de portes et vous permettre d'accéder à des postes plus élevés ou plus spécialisés.

Enfin, sachez que le droit est un domaine en constante évolution, qui nécessite une mise à jour régulière des connaissances. De ce fait, la formation continue est souvent nécessaire, même après avoir intégré le monde professionnel.

Poursuivre ses études après une licence de droit

Faire un master pour se spécialiser

Après une licence en droit, vous pouvez choisir de faire un master pour vous spécialiser. Cela permet d'approfondir vos connaissances dans un domaine spécifique du droit pendant deux années supplémentaires.

Le choix du master dépend de vos aspirations professionnelles. Deux types de masters sont généralement proposés :

  • Le master professionnel, qui prépare directement à l'entrée dans la vie active. Il permet d'occuper des postes à responsabilité comme avocat, huissier ou juriste d'entreprise.
  • Le master de recherche, qui est plus orienté vers la recherche académique et permet de poursuivre ensuite vers un doctorat.

Pour chaque master, des spécialités sont disponibles. Par exemple, vous pouvez vous spécialiser en droit des sociétés, droit fiscal, droit public, droit privé, etc.

Chaque spécialité offre des débouchés variés et adaptés à votre projet professionnel. Ainsi, le choix de votre master et de votre spécialité est une étape déterminante pour votre future carrière.

Poursuivre vers un doctorat : l'option recherche

Après un master, une autre possibilité est de poursuivre vers un doctorat en droit, qui est le plus haut niveau d'étude dans ce domaine. Cette option est particulièrement recommandée pour ceux qui souhaitent se lancer dans la recherche ou l'enseignement universitaire.

Le doctorat en droit nécessite la rédaction et la soutenance d'une thèse de recherche originale. Il s'agit d'un travail de longue haleine, généralement sur une durée de trois à cinq ans, qui permet d'acquérir une expertise approfondie dans un domaine particulier du droit.

L'admission en doctorat nécessite d'avoir obtenu un Master 2 ou un diplôme de niveau équivalent. L'inscription se fait au sein d'une école doctorale et nécessite l'acceptation d'un directeur de thèse.

Les débouchés après un doctorat en droit sont variés :

  • l'enseignement universitaire, en tant que maître de conférence ou professeur des universités,
  • la recherche, que ce soit au sein d'universités, de centres de recherche ou même dans le secteur privé,
  • des postes de haut niveau dans l'administration publique, notamment dans les juridictions administratives,
  • le conseil juridique de haut niveau, en tant que consultant ou expert.

Il est à noter que le doctorat en droit est reconnu bien au-delà du monde universitaire et est valorisé dans de nombreux secteurs pour l'expertise qu'il confère.

Diplôme de droit en poche : quelles sont les options ?

Une fois votre diplôme de droit obtenu, plusieurs options s'offrent à vous. Vous pouvez choisir d'intégrer directement le marché du travail. Les débouchés sont nombreux, que ce soit en tant que profession libérale, fonctionnaire ou salarié. Les postes varient de greffier, commissaire-priseur, lieutenant de police, à des rôles dans la gestion et l'administration de biens, le développement de patrimoine ou encore les nouvelles technologies.

Poursuivre vos études en master ou en doctorat est également une possibilité. Ces cursus vous permettront de vous spécialiser davantage dans un domaine juridique précis. Les spécialisations incluent le droit privé, droit public, droit international, droit de la santé, droit des affaires, droit pénal, droit fiscalet bien d'autres. La spécialisation choisie peut grandement influencer votre future carrière.

L'obtention d'un diplôme de droit offre donc une multitude de possibilités, l'essentiel étant de choisir une voie en adéquation avec vos aspirations professionnelles.