AccueilRevuesLa Semaine Juridique - Edition GénéraleLa Semaine Juridique Edition Générale - 5 Février 1986 - n° 06RESPONSABILITÉ CIVILE . — Médecine-Chirurgie. Médecin généraliste. Fracture non ouverte des deux os de la jambe gauche. Constatation d'une nécrose des muscles après enlèvement du plâtre. Cause de la nécrose. Fractures multiples. Obligation de recourir à un traitement dangereux dont l'efficacité n'est pas assurée (non). Lien de causalité entre l'abstention du médecin et le dommage (non). Perte d'une chance (non). Responsabilité (non)

RESPONSABILITÉ CIVILE . — Médecine-Chirurgie. Médecin généraliste. Fracture non ouverte des deux os de la jambe gauche. Constatation d'une nécrose des muscles après enlèvement du plâtre. Cause de la nécrose. Fractures multiples. Obligation de recourir à un traitement dangereux dont l'efficacité n'est pas assurée (non). Lien de causalité entre l'abstention du médecin et le dommage (non). Perte d'une chance (non). Responsabilité (non)

La Semaine Juridique Edition Générale - 5 Février 1986 - n° 06

EXTRAIT *

(Cass. civ. 1re, R., 12 novembre 1985 ;Germain). Le demandeur, victime d'une fracture non ouverte des deux os de la jambe gauche, avait été soigné par le défendeur, son médecin, qui avait posé un plâtre qu'il avait enlevé quarante-huit heures après, mais il était apparu ensuite que le patient souffrait d'une nécrose des muscles, le syndrome de Volkman, causée par la compression d'un hématome dû à la fracture elle-même, le plâtre, non constrictif lors de sa confection, l'étant devenu au fur et à mesure (...)

Accès au document complet [...]

SOURCES

La Semaine Juridique - Edition Générale

DOCUMENT COMPLET **

Pour lire le document complet, vous pouvez vous connecter aux solutions de recherche d'information et de veille juridique LexisNexis :


Votre REVUE

revue_image

La Semaine Juridique - Edition Générale

N°6 . 1986-02-05


Accès au Sommaire de la revue


* EXTRAIT : issu des publications et des documentations juridiques LexisNexis
** DOCUMENT COMPLET : soumis à abonnement