LexisNexis et le Club des juristes lancent les webinaires Juri COVID-19

LexisNexis et le Club des juristes ont lancé, le 31 mars 2020, une série de webinaires "Juri COVID-19". Les webinaires, qui se tiennent chaque mardi, mercredi et jeudi à partir de 18h, permettent une meilleure information et une meilleure compréhension de la situation par les professionnels du droit et les justiciables.
En 30 minutes, de grands témoins et experts exposent les difficultés liées à la situation actuelle et les solutions apportées, puis répondent aux questions des participants.

LexisNexis, leader de l’information juridique digitale en France, et Le Club des juristes, premier think tank juridique en France, réunissent experts et personnalités afin d'éclairer la crise du Coronavirus sous le prisme du droit : témoignages d’acteurs de premier plan, décryptages des problèmes juridiques, tribunes et analyses prospectives, pour nourrir le débat et dégager des leçons pour demain.

Inscrivez-vous aux prochains webinaires Juri COVID-19

Mardi 9 juin de 18h00 à 18h30

La place des juristes dans la sortie de crise

Marc Mossé, Président de l’AFJE, Assistant General Counsel, Senior Director Government Affairs, MICROSOFT Europe

S'inscrire au webinaire

Nos précédents webinaires en vidéo

Le droit du travail en temps de crise sanitaire

Me Emmanuelle Barbara, avocat au barreau de Paris, senior partner du cabinet August Debouzy

Emmanuelle Barbara, associée - Senior Partner du cabinet d’avocats August Debouzy, est inscrite au barreau de Paris depuis 1993. Associé-gérant d’August Debouzy de 2001 à 2017, elle y a créé le pôle social (35 avocats, dont huit associés) qui intervient dans tous les domaines du droit du travail et de l’élaboration des stratégies RH. En une quinzaine d’années, son département s’est hissé au premier rang des conseils en droit social. Emmanuelle Barbara a reçu en 2012 et en 2018 le prix « Lawyer of the year » en droit du travail décerné par la revue Best Lawyer. Elle enseigne en Master II à l’École de droit de Sciences-Po Paris. Elle participe, par ailleurs, activement aux réflexions sur l’évolution du droit social en France auprès de nombreux think tanks. Elle est membre du comité directeur de l’Institut Montaigne. Elle a été membre du conseil d’administration de l’Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale (ACOSS) en tant que personnalité qualifiée de 2007 à 2017.

Covid-19 : traitement judiciaire des violences intrafamiliales

Isabelle Rome, Haute fonctionnaire chargée de l’égalité femmes-hommes du ministère de la Justice

Haute fonctionnaire chargée de l’égalité femmes-hommes au ministère de la Justice, Isabelle Rome a été expressément chargée par Nicole Belloubet, ministre de la Justice, garde des Sceaux, de coordonner un plan d’action de lutte contre les violences conjugales. Elle a piloté, à ce titre, le groupe de travail Justice, dans le cadre du Grenelle des violences conjugales, organisé par le Gouvernement, entre septembre et novembre 2019.

A Lyon où elle débuta sa carrière, elle fut juge de l’application des peines, juge d’instruction, puis secrétaire générale de la présidence. Devenue cheffe de la prévention de la délinquance à la Délégation interministérielle à la ville puis conseillère technique de la garde des Sceaux Marylise Lebranchu, vice-présidente chargée de l’instruction à Amiens et JLD à Pontoise, elle présida ensuite les cours d’assises à la cour d’appel de Versailles.

Elle fut administratrice, à Lyon, d’associations d’aide aux détenus, aux toxicomanes et aux réfugiés, et organisa de nombreux débats dans les quartiers, en direction des jeunes. Dans l’Oise, elle a fondé, en 2002, l’association Femmes de Libertés qu’elle présida pendant 12 ans.

Elle est l’autrice de « Vous êtes naïve madame le juge » (préface de Boris Cyrulnik) de « Dans une prison de femmes, une juge en immersion » (préface de Robert Badinter) aux Editions Enrick B, format poche, juin et septembre 2018 - et de « Plaidoyer pour un droit à l’espoir » (préface de Benjamin Stora), Editions Enrick B, le Porte- Voix, novembre 2018. Elle a préfacé une biographie de Séverine, journaliste pacifiste et féministe : « Séverine, vie et combats d’une frondeuse » ainsi que le roman de Aurore Boyard « L’avocatesse » et l’ouvrage « Paroles de palais de justice » de Sébastien Bissardon.

Crise sanitaire : quelles incidences sur l’activité notariale ?

Jean François Humbert, Président du Conseil supérieur du notariat

En charge des relations avec les pouvoirs publics, des affaires internationales, de la stratégie du notariat et de la gouvernance des instances notariales.

Jean-François HUMBERT, Notaire à Paris, était 1er Vice-Président du Conseil supérieur du notariat en charge des affaires internationales et des TIC de 2016 à 2018. Jean-François HUMBERT a été membre de la Chambre des notaires de Paris de 1997 à 2000 ainsi que de 2006 à 2010. Il en deviendra Président de 2008 à 2010. De 1998 à 2004, il intègre les membres du jury du concours de création d’offices. Délégué de la cour de Paris au Conseil supérieur du notariat de 2000 à 2004 puis Vice-Président du CSN de 2002 à 2004, il rejoint, en 2004, l’Institut d’études juridiques au Conseil supérieur du notariat en tant que Président. Il a également été Président du CRIDON de Paris de 2011 à 2015.

Enfin, il a représenté les notaires de la Cour de Paris au Conseil supérieur du notariat de 2014 à 2018.

La situation des prisons et des centres de rétention

Adeline Hazan, Contrôleure générale des lieux de privation de liberté

Adeline Hazan a été nommée le 16 juillet 2014 au poste de Contrôleure générale des lieux de privation de liberté.

Née le 21 janvier 1956 à Paris, Adeline Hazan est diplômée de l’École nationale de la magistrature (1979). Magistrate, elle a été juge d’application des peines au tribunal de grande instance (TGI) de Châlons-sur-Marne de 1980 à 1983, puis juge des enfants en région parisienne jusqu’en 1990. Elle a été présidente du syndicat de la magistrature de 1986 à 1989.

Après avoir été chargée de mission au secrétariat général à l’intégration en 1990 et 1991, puis responsable du secteur de la prévention de la délinquance à la délégation interministérielle à la ville de 1991 à 1995, elle redevient juge des enfants au TGI de Paris.

En juin 1997, elle est nommée conseillère auprès de la ministre de l’emploi et de la solidarité, Martine Aubry, chargée de la politique de la ville et de l’intégration jusqu’en 1999.

Députée européenne de 1999 à 2008, Adeline Hazan a siégé à la commission des affaires constitutionnelles puis à la commission des libertés et des droits des citoyens, de la justice et des affaires intérieures. Elle met fin à son mandat de parlementaire européenne suite à son élection à la mairie de Reims le 21 mars 2008. Maire de Reims jusqu’au 4 avril 2014, puis conseillère municipale et conseillère de l’agglomération rémoise, elle a démissionné de ces deux derniers mandats suite à sa nomination au poste de Contrôleur général des lieux de privation de liberté.

Adeline Hazan a été secrétaire nationale du parti socialiste, chargée des questions de société de 1995 à 2003, puis secrétaire nationale chargée des droits de femmes jusqu’en 2014. Elle a quitté la direction du parti socialiste en juillet 2014 pour se consacrer à sa mission de Contrôleure générale des lieux de privation de liberté.

Le tribunal de commerce de Paris face à la crise

Paul-Louis Netter, Président du Tribunal de Commerce de paris

Interview réalisée par Marie-France Bonneau, Rédactrice en chef de la revue « Procédures Collectives » ed. LexisNexis

L’accompagnement économique et la sortie de crise

Didier Kling - Président de la CCI de Paris Ile-de-France  
Présenté par Marc Mrozowski, Directeur de rédaction – LexisNexis

Président de la CCI Paris Ile-de-France depuis le 1er décembre 2016 après en avoir été trésorier, Didier Kling est né le 1er mai 1949 à Boulogne-Billancourt.

Il est titulaire d’une Maîtrise de droit et diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris.

Expert-comptable, il est Président Directeur général du cabinet Didier Kling Expertises et Conseils (depuis 1987), Il a participé à la création du réseau Crowe Horwath International dont son cabinet est aujourd’hui membre.

Antérieurement Il a présidé la CEACC, Compagnie des experts agréés par la Cour de Cassation (depuis août 2010) ainsi que la CNCEF, Chambre nationale des conseils et experts financiers (depuis 2004). Il est Président d’honneur (depuis 1999) du CNCC, Conseil national des commissaires aux comptes.

Il est membre de plusieurs conseils d’administration et, en particulier, l’Institut Français des Administrateurs (IFA), VIPARIS, COMEXPOSIUM, et la SIPAC.

Il est chevalier de l’Ordre national du mérite et Officier de l’Ordre national de la Légion d’honneur.

COVID 19 : le rôle stratégique des directions juridiques

Laure LAVOREL, Présidente du Cercle Montesquieu

Interview réalisée par Marc Mrozowski, Directeur de rédaction-LexisNexis

Pratique notariale en période de crise sanitaire : agir, répondre, anticiper

Bertrand Savouré, Président de la Chambre des Notaires de Paris

Interview réalisée par Véronique Marie, Directrice de la rédaction notaire - LexisNexis


Crise sanitaire : quelles incidences sur le fonctionnement des universités ?

Sandrine Clavel, Présidente de la Conférence des Doyens de droit et de science politique
Présenté par Katia Chassagne, directrice de rédaction - LexisNexis

Nos précédents webinaires 

Mardi 28 avril, 18h
Crise sanitaire : quelles incidences sur le fonctionnement des universités ?

Sandrine Clavel, Présidente de la Conférence des Doyens de droit et de science politique
Présenté par Katia Chassagne, directrice de rédaction - LexisNexis

Voir le webinaire

Mercredi 22 avril 2020, 18h
Pratique notariale en période de crise sanitaire : agir, répondre, anticiper

Bertrand Savouré, Président de la Chambre des Notaires de Paris

Interview réalisée par Véronique Marie, Directrice de la rédaction notaire - LexisNexis

Voir le webinaire

Mardi 21 avril 2020, 19h
COVID 19 : le rôle stratégique des directions juridiques

Laure LAVOREL, Présidente du Cercle Montesquieu  

Interview réalisée par Marc Mrozowski, Directeur de rédaction-LexisNexis

Voir le webinaire

Mercredi 15 avril 2020, 18h 
Gérer l’activité partielle et anticiper le déconfinement

Jean-Michel Mir, Avocat associé Cabinet Capstan
Benoît Serres , Vice-président de l'ANDRH

Interview réalisée par Fabrice Raoult, Rédacteur en chef de la revue Droit pénal et Responsable de rédaction – LexisNexis

Jean-Michel Mir, Avocat associé Cabinet Capstan

Spécialiste en droit social, Jean-Michel Mir exerce son activité depuis 1986. Il est co-fondateur et associé de Capstan. Il conseille et représente une clientèle d'entreprises et de groupes français et internationaux (près de la moitié de l'activité) sur un ensemble de secteurs professionnels.

Jean-Michel Mir est président du Conseil scientifique de Capstan, Conseil chargé de veiller à l'unité de doctrine au sein du cabinet et de la réflexion prospective, auquel participent des universitaires spécialistes du droit social et d'autres personnalités qualifiées (anciens magistrats). Il est également l'un des fondateurs de Ius laboris, alliance internationale de cabinets d'avocats de tout premier plan, offrant des services spécialisés en droit du travail, pensions et rémunérations. Jean-Michel Mir est animateur de l'International Practice Group constitué entre les différents cabinets européens de Ius Laboris sur les restructurations et les relations collectives de travail. Il participe également à plusieurs enseignements notamment à l'Université de Montpellier I et a publié de nombreux articles sur les relations collectives de travail, les restructurations et transferts d'entreprises, la GPEC ou encore la durée du travail. Jean-Michel Mir est titulaire du DJCE de Montpellier.

Benoît Serres, Vice-président de l'ANDRH

Benoît Serre a été pendant 5 ans Directeur général adjoint en charge des Ressources humaines Groupe à la Macif. Il a été directeur de la Maison des collectivité locales (Groupe Ernst & Young) - filiales de formation et conseil dans le secteur public -, puis directeur du groupe Institut de gestion sociale(IGS) en charge du conseil et de la formation continue avant d’entrer en 2003 chez Leroy Merlin (groupe Adeo) où il reste cinq ans. Il est tout d’abord directeur de l’Université d’entreprise puis est nommé directeur des Ressources humaines de Leroy Merlin Russie. Il quitte le leader du bricolage et de l'aménagement de la maison en France et rejoint la Macif en 2012, en tant que directeur adjoint des Ressources humaines Groupe avant de prendre la fonction de DGA RH en 2013.

Mardi 14 avril 2020, 18h
L’accompagnement économique et la sortie de crise

Didier Kling - Président de la CCI de Paris Ile-de-France  
Présenté par Marc Mrozowski, Directeur de rédaction – LexisNexis

Voir le webinaire

Président de la CCI Paris Ile-de-France depuis le 1er décembre 2016 après en avoir été trésorier, Didier Kling est né le 1er mai 1949 à Boulogne-Billancourt.

Il est titulaire d’une Maîtrise de droit et diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris.

Expert-comptable, il est Président Directeur général du cabinet Didier Kling Expertises et Conseils (depuis 1987), Il a participé à la création du réseau Crowe Horwath International dont son cabinet est aujourd’hui membre.

Antérieurement Il a présidé la CEACC, Compagnie des experts agréés par la Cour de Cassation (depuis août 2010) ainsi que la CNCEF, Chambre nationale des conseils et experts financiers (depuis 2004). Il est Président d’honneur (depuis 1999) du CNCC, Conseil national des commissaires aux comptes.

Il est membre de plusieurs conseils d’administration et, en particulier, l’Institut Français des Administrateurs (IFA), VIPARIS, COMEXPOSIUM, et la SIPAC.

Il est chevalier de l’Ordre national du mérite et Officier de l’Ordre national de la Légion d’honneur.

Jeudi 9 avril 2020, 18h
Le tribunal de commerce de Paris face à la crise

Paul-Louis Netter, Président du Tribunal de Commerce de paris

Interview réalisée par Marie-France Bonneau, Rédactrice en chef de la revue « Procédures Collectives » ed. LexisNexis

Voir le webinaire

Mercredi 8 avril 2020, 18h
La situation des prisons et des centres de rétention

Adeline Hazan, Contrôleure générale des lieux de privation de liberté

Voir le webinaire

Adeline Hazan est diplômée de l’École nationale de la magistrature (1979). Magistrate, elle a été juge d’application des peines au tribunal de grande instance (TGI) de Châlons-sur-Marne de 1980 à 1983, puis juge des enfants en région parisienne jusqu’en 1990. Elle a été présidente du syndicat de la magistrature de 1986 à 1989.

Après avoir été chargée de mission au secrétariat général à l’intégration en 1990 et 1991, puis responsable du secteur de la prévention de la délinquance à la délégation interministérielle à la ville de 1991 à 1995, elle redevient juge des enfants au TGI de Paris.

En juin 1997, elle est nommée conseillère auprès de la ministre de l’emploi et de la solidarité, Martine Aubry, chargée de la politique de la ville et de l’intégration jusqu’en 1999.

Députée européenne de 1999 à 2008, Adeline Hazan a siégé à la commission des affaires constitutionnelles puis à la commission des libertés et des droits des citoyens, de la justice et des affaires intérieures. Elle met fin à son mandat de parlementaire européenne suite à son élection à la mairie de Reims le 21 mars 2008. Maire de Reims jusqu’au 4 avril 2014, puis conseillère municipale et conseillère de l’agglomération rémoise, elle a démissionné de ces deux derniers mandats suite à sa nomination au poste de Contrôleur général des lieux de privation de liberté.

Adeline Hazan a été secrétaire nationale du parti socialiste, chargée des questions de société de 1995 à 2003, puis secrétaire nationale chargée des droits de femmes jusqu’en 2014. Elle a quitté la direction du parti socialiste en juillet 2014 pour se consacrer à sa mission de Contrôleure générale des lieux de privation de liberté.

Mardi 7 avril 2020, 18h 
Crise sanitaire : quelles incidences sur l’activité notariale ?

Jean François Humbert, Président du Conseil supérieur du notariat

Voir le webinaire

En charge des relations avec les pouvoirs publics, des affaires internationales, de la stratégie du notariat et de la gouvernance des instances notariales.

Jean-François HUMBERT, Notaire à Paris, était 1er Vice-Président du Conseil supérieur du notariat en charge des affaires internationales et des TIC de 2016 à 2018. Jean-François HUMBERT a été membre de la Chambre des notaires de Paris de 1997 à 2000 ainsi que de 2006 à 2010. Il en deviendra Président de 2008 à 2010. De 1998 à 2004, il intègre les membres du jury du concours de création d’offices. Délégué de la cour de Paris au Conseil supérieur du notariat de 2000 à 2004 puis Vice-Président du CSN de 2002 à 2004, il rejoint, en 2004, l’Institut d’études juridiques au Conseil supérieur du notariat en tant que Président. Il a également été Président du CRIDON de Paris de 2011 à 2015.

Enfin, il a représenté les notaires de la Cour de Paris au Conseil supérieur du notariat de 2014 à 2018.

Lundi 6 avril 2020, 18h 
Covid-19 : traitement judiciaire des violences intrafamiliales

Isabelle Rome, Haute fonctionnaire chargée de l’égalité femmes-hommes du ministère de la Justice

Voir le webinaire 

Haute fonctionnaire chargée de l’égalité femmes-hommes au ministère de la Justice, Isabelle Rome a été expressément chargée par Nicole Belloubet, ministre de la Justice, garde des Sceaux, de coordonner un plan d’action de lutte contre les violences conjugales. Elle a piloté, à ce titre, le groupe de travail Justice, dans le cadre du Grenelle des violences conjugales, organisé par le Gouvernement, entre septembre et novembre 2019.

A Lyon où elle débuta sa carrière, elle fut juge de l’application des peines, juge d’instruction, puis secrétaire générale de la présidence. Devenue cheffe de la prévention de la délinquance à la Délégation interministérielle à la ville puis conseillère technique de la garde des Sceaux Marylise Lebranchu, vice-présidente chargée de l’instruction à Amiens et JLD à Pontoise, elle présida ensuite les cours d’assises à la cour d’appel de Versailles.

Elle fut administratrice, à Lyon, d’associations d’aide aux détenus, aux toxicomanes et aux réfugiés, et organisa de nombreux débats dans les quartiers, en direction des jeunes. Dans l’Oise, elle a fondé, en 2002, l’association Femmes de Libertés qu’elle présida pendant 12 ans.

Elle est l’autrice de « Vous êtes naïve madame le juge » (préface de Boris Cyrulnik) de « Dans une prison de femmes, une juge en immersion » (préface de Robert Badinter) aux Editions Enrick B, format poche, juin et septembre 2018 - et de « Plaidoyer pour un droit à l’espoir » (préface de Benjamin Stora), Editions Enrick B, le Porte- Voix, novembre 2018. Elle a préfacé une biographie de Séverine, journaliste pacifiste et féministe : « Séverine, vie et combats d’une frondeuse » ainsi que le roman de Aurore Boyard « L’avocatesse » et l’ouvrage « Paroles de palais de justice » de Sébastien Bissardon.

Jeudi 2 avril 2020, 18h
Avocats et barreaux face à la crise

Christiane Féral-Schuhl, Présidente du CNB

Avocate au barreau de Paris où elle a prêté serment en 1981, elle est également inscrite au barreau du Québec. Spécialiste en droit des nouvelles technologies et en droit de la propriété intellectuelle au sein du cabinet Féral-Schuhl/Sainte-Marie, elle est également médiatrice référencée dans l'annuaire du Centre national des médiateurs agréés. Christiane Féral-Schuhl a été bâtonnière de l'Ordre des avocats du barreau de Paris de 2012 à 2013, membre du conseil de l'Ordre de 1994 à 1996 puis de 2014 à 2016 et membre du conseil d'administration de la CARPA de 1987 à 1991 puis de son comité de direction de 1992 à 1994.

Elle a siégé entre 2013 et 2015 comme membre du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCEfh) en tant que personnalité qualifiée (nommée par arrêté du 7 janvier 2013). En 2014 et 2015, elle a également co-présidé la commission parlementaire de réflexion et de propositions ad hoc sur « le droit et les libertés à l’âge du numérique » avec le député Christian Paul.

Mercredi 1er avril 2020, 18h
Le droit du travail en temps de crise sanitaire

Me Emmanuelle Barbara, avocat au barreau de Paris, senior partner du cabinet August Debouzy

Voir le webinaire

Emmanuelle Barbara, associée - Senior Partner du cabinet d’avocats August Debouzy, est inscrite au barreau de Paris depuis 1993. Associé-gérant d’August Debouzy de 2001 à 2017, elle y a créé le pôle social (35 avocats, dont huit associés) qui intervient dans tous les domaines du droit du travail et de l’élaboration des stratégies RH. En une quinzaine d’années, son département s’est hissé au premier rang des conseils en droit social. Emmanuelle Barbara a reçu en 2012 et en 2018 le prix « Lawyer of the year » en droit du travail décerné par la revue Best Lawyer. Elle enseigne en Master II à l’École de droit de Sciences-Po Paris. Elle participe, par ailleurs, activement aux réflexions sur l’évolution du droit social en France auprès de nombreux think tanks. Elle est membre du comité directeur de l’Institut Montaigne. Elle a été membre du conseil d’administration de l’Agence Centrale des Organismes de Sécurité Sociale (ACOSS) en tant que personnalité qualifiée de 2007 à 2017.

Mardi 31 mars 2020, 18h 
Comment s’organise la justice parisienne en période de crise sanitaire ?

Jean Michel Hayat, Premier président de la Cour d’appel de Paris

Diplômé d’une maîtrise de Droit Public à l’université de Paris et de l’IEP en 1977, il a ensuite intégré l’ENM. D’abord juge d’instruction il devint en 1999 vice-président au TGI de Nanterre. Ensuite conseillé à la Cour d’appel de Versailles puis Président de chambre à la Cour d’appel d’Aix-en-Provence. De 2014 à 2019 il fut Président de TGI de Paris. En cette qualité il fut saisi des 1ères demandes de validation de CJIP dans le cadre de la loi Sapin 2.  Il est depuis octobre 2019. Premier président de la cour d’appel de Paris.