Veille juridique :
les solutions d’hier,
d’aujourd’hui et de demain


Le droit est une discipline en constante évolution,
ce qui place la veille juridique au cœur de l’activité
de tout praticien. Elle est d’ailleurs plus cruciale que
jamais dans un contexte actuel marqué par l’infobésité,
l’inflation législative et la multiplication
des spécialisations. Explications.

Les enjeux de la veille juridique

Veille juridique : pourquoi c’est essentiel ?

Suivre l’actualité juridique fait partie intégrante de l’activité de tout praticien du droit (avocat, notaire, juriste d'entreprise, expert-comptable…). L’enjeu principal ? Préserver la réputation ainsi que la légitimité professionnelle de l’expert.


Au service de votre efficacité et de l’enrichissement de vos connaissances, la veille juridique vous permet par ailleurs :


1.  d’anticiper les changements (un coup d'avance indispensable pour conseiller et accompagner vos clients durablement) ;

2.  d’adapter votre culture juridique ;

3.  de vous adapter à la spécialisation croissante de vos pairs – notamment du côté des avocats;

4.  de progresser dans l’appréhension des enjeux de votre métier ... et donc dans votre pratique.

Image veille juridique

Bon à savoir

Bon à savoir

Toute donnée a son importance. En tant que praticien du droit, vous ne pouvez pas vous permettre d’ignorer une information déjà connue de vos clients ! La solution : une veille juridique régulière.


Un périmètre de plus en plus large

Dans un contexte d’inflation législative, réglementaire et jurisprudentielle, mais aussi face à l’accélération du changement aux niveaux sociétal et mondial, le périmètre de votre veille a tendance à s’étendre. On distingue alors trois champs d’actualité pour votre veille juridique :


Bon à savoir

Les publications

le Journal Officiel (voire au Journal Officiel de l’UE),

les arrêts de la Cour de cassation qui font autorité,

les évolutions du droit international.


Bon à savoir

Le droit des affaires, pénal...

les modifications apportées à la législation (projets et lois),

les sujets à l’ordre du jour des travaux parlementaires,

l’évolution de la jurisprudence


Bon à savoir

Le secteur

les nominations de partenaires au sein des cabinets,

l’activité de vos concurrents (cabinets, entreprises…),

les tendances ou dynamiques économiques.



Les exigences fondamentales des praticiens

Les praticiens du droit ont par ailleurs trois attentes vis-à-vis des contenus intégrés dans leur veille.


Bon à savoir

L’hyperréactivité

Rendue obligatoire par l’immédiateté et possible grâce à la technologie, elle va de pair avec la fraîcheur de l’actualité et vise à anticiper l’information. Les projets de loi, par exemple, doivent être identifiés dès leur dépôt à l’Assemblée nationale ou au Sénat et doivent être attentivement suivis et analysés.


Bon à savoir

L’exhaustivité

En intégrant toujours plus de sources, elle permet de ne rien laisser filtrer de l’actualité juridique. Et puisque le droit s’écrit aujourd’hui dans des lieux nouveaux – physiques ou en ligne –, les champs à surveiller sont de plus en plus nombreux : commissions parlementaires, réponses officielles formulées sur les réseaux sociaux… L’exhaustivité revêt aussi une dimension internationale : il faut donc connaître les évolutions de la législation à l’étranger, notamment lorsqu’elle concerne directement certains clients.


Bon à savoir

Le décryptage

Englobant toute la contextualisation et la mise en perspective des informations reçues, il permet de mettre en avant les conséquences d’un texte de loi, et d’orienter les professionnels vers les conséquences d’une évolution juridique sur leurs dossiers.

Les clés d’une veille juridique efficace

Chercher la bonne information
au bon endroit

Une veille juridique efficace ne signifie pas qu’il faut absolument tout savoir. Il s’agit plutôt d’avoir la « bonne information », celle qui est utile, pertinente, en lien direct avec votre activité et vos dossiers.


Parmi les sources incontournables, vous devrez notamment utiliser et consulter :


1.  les sites institutionnels (Assemblée nationale, Legifrance, Bulletin officiel des finances publiques, etc.) ;

2.  les revues juridiques ;

3.  les outils de veille et d’alerte des éditeurs juridiques (pour le suivi plutôt délicat de la jurisprudence).

Bon à savoir

Agir à l’ère des fake news

La fiabilité de l’information – une difficulté supplémentaire à ne pas négliger face aux nombreuses fausses informations qui circulent et la viralité facile – peut être vérifiée grâce aux sources juridiques primaires et au partage – ou non – par des experts et praticiens du droit.

Hiérarchiser et personnaliser

Dans ce contexte d’infobésité, tout l’enjeu est d’adapter la veille juridique aux domaines de spécialisation et au mode de travail de chacun. Ce qui rend pertinente la technique de la hiérarchisation, et la mise en évidence des informations essentielles et utiles, qui nourriront directement votre pratique du droit.


Mais qui dit hiérarchisation, dit aussi personnalisation. En ce sens, il faut adapter le contenu de la veille, à la spécialisation et aux dossiers. Et d’un point de vue pratique, la personnalisation s’étend aussi à la forme.

Ainsi, en fonction des habitudes de travail et de l’organisation, il est préférable de consommer l’information d’une façon ou d’une autre :


newsletters,

flux RSS,

notifications,

smartphone ou ordinateur,

à une certaine fréquence…

S’équiper d’un outil de veille

Face à la multitude de sources et d’informations à disposition, la veille juridique peut vite devenir très chronophage, notamment si elle est pratiquée « à l’ancienne » (via un système de sites marqués en favoris à consulter régulièrement). C’est pourquoi aujourd’hui, de nombreux outils (gratuits ou non) ont été développés pour permettre la mise en place d’une veille par thématique ou par source. On pense notamment aux :


agrégateurs de flux (par exemple, Feedly),

systèmes d’alerte par mot-clé, hashtag ou compte Twitter,

abonnements aux newsletters des sources de votre choix,

abonnements à des fils ou à des publications sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et LinkedIn).

Là encore, ces remontées d’informations plus ou moins automatisées et gratuites ont leurs limites. Outre le flux susceptible d’être trop important – et donc à nouveau chronophage –, leur exhaustivité n’est pas garantie, et l’information ne sera ni hiérarchisée, ni analysée au préalable.


Ces limites confirment la valeur ajoutée des solutions payantes qui s’articulent autour d’une veille mettant l’emphase sur l’aspect éditorial, et mêlent expertise juridique, analyse de l’information, concision et spécialisation de la thématique.

Bon à savoir

L’externalisation au service de votre liberté

Pour rester concentré sur son cœur de métier, l’externalisation des besoins en matière de veille est vraiment pertinente. La solution : solliciter un prestataire spécialisé. Son expertise garantit réactivité et exhaustivité de l’information, au quotidien comme sur le long terme.

S’appuyer sur l’expertise des éditeurs juridiques

La révolution digitale actuelle est telle que les solutions de veille dites « clé en main » sont de plus en plus ancrées dans la réalité opérationnelle et l’organisation quotidienne des praticiens du droit. En parallèle, les sources primaires du droit (la législation et la jurisprudence) sont de plus en plus accessibles.


Malgré cette agilité, le regard, l’analyse, le recul et l’enrichissement humains demeurent indispensables pour mieux exploiter les informations diffusées (synthétiser, commenter et transmettre). Une conjugaison de l’agilité technologique et du savoir-faire éditorial qui confirme la légitimité des maisons d’édition et des éditeurs juridiques. Des acteurs qui ont toujours mobilisé leur réseau de spécialistes et pénétré dans les lieux où la justice est consultée, écrite, prononcée… pour rendre votre veille nettement plus pertinente et opérante.

Mettre en place un écosystème informationnel

Cette connexion techno-éditoriale constitue un « écosystème informationnel ». Plus qu’un simple outil, c’est sur ce service que repose une veille juridique efficace et utile : en alliant savoir-faire humain et traitement automatisé des données pour établir des connexions entre les sources (textes et codes existants, nouveaux textes de loi publiés au Journal Officiel…). L’objectif : mieux lire, comprendre et utiliser l’actualité juridique dans la pratique du droit.


C’est là toute la mission de l’éditeur juridique : lier l’information aux publications passées, pour permettre d’en comprendre les conséquences réelles et de se projeter au-delà du noyau de l’actualité !

La veille éditoriale, véritable pilier chez LexisNexis


Pour que votre veille soit optimale, la nôtre doit être irréprochable. Cette opération de curation nourrit l’ensemble de notre travail et permet d’assurer la fraîcheur de nos publications. Tout un maillage est aussi réalisé entre nos publications afin de les enrichir, de les contextualiser et de les compléter en permanence.


Ces publications reposent sur l’expertise de trois acteurs majeurs :


1.  des praticiens du droit,

2.  des universitaires,

3.  des auteurs spécialisés.


D’un côté, un comité scientifique, composé de professionnels du droit et d’universitaires, se consacre à la sélection des sujets pertinents pour leurs pairs. De l’autre, un réseau dense d’auteurs spécialisés – et approuvés par la communauté des experts du juridique – s’occupe de l’analyse et de la mise en perspective de l’information.




Bon à savoir

LexisNexis, en quelques mots

LexisNexis, c’est :

34 revues périodiques couvrant toutes les dimensions du droit

60 encyclopédies (les JurisClasseurs) mises à jour en continu

Une plateforme digitale de documentation renfermant près de 25 millions de contenus : Lexis 360® Intelligence


La semaine juridique edition genrale 2

Focus sur les revues LexisNexis

Les revues périodiques LexisNexis couvrent toutes les dimensions du droit et reposent sur la base d’une exigence éditoriale forte, cumulant réactivité, fiabilité, praticité et esprit de synthèse.


La fiabilité des revues est garantie par l’expertise pointue de l’équipe éditoriale et son attachement à fournir des informations vérifiées et vérifiables – en fournissant toujours la source juridique primaire. Quant à leur praticité, elle réside dans les commentaires, les conseils et les avis fournis par nos experts qui accompagnent la pratique. Le tout, en restant réactif et synthétique avec une mise en avant des éléments essentiels pour préserver la productivité et garantir une veille efficace.

Les parutions hebdomadaires

La Semaine Juridique, aussi nommée JCP, est une revue hebdomadaire qui englobe 5 éditions :


Générale

Entreprise et Affaires

Notariale et Immobilière

Administrations et Collectivités territoriales

Sociale

Avec près de 100 000 lecteurs, ces parutions enregistrent le tirage le plus élevé de l’édition juridique en France. Aussi, deux éditions hebdomadaires à dominante fiscale viennent compléter cette liste de revues :


Droit Fiscal

« D.O Actualité » (fiscal, social, comptabilité et droit des affaires)

Les mensuels et titres spécialisés

LexisNexis publie également 26 revues et mensuels spécialisés, couvrant un large spectre de domaines :


matières fondamentales du droit (droit de la famille ou droit des affaires, par exemple),

nouveaux droits (communication et commerce électronique),

droits spécialisés (revue fiscale du patrimoine).

La solution Lexis 360® Intelligence

Avec 23 millions de contenus et 110 000 utilisateurs professionnels chaque mois, Lexis 360® Intelligence est une plateforme leader dans l’information et l’analyse de données juridiques en France. Cet outil de veille documentaire enrichie permet d’accéder :


à un fonds de référence (législation et jurisprudence commentées, doctrine et contenus pratiques),

aux revues LexisNexis,

à des actualités sélectionnées et enrichies au sein du fil d’actualité Lexis Veille.

La solution de veille juridique intelligente Lexis Veille

La solution de veille juridique intelligente Lexis Veille est accessible sur abonnement. Depuis 2020, elle scrute l’actualité du droit en temps réel à travers 300 sources. Cela englobe, entre autres, les juridictions, les institutions, ou encore les autorités administratives indépendantes (AAI).


L’équipe de Lexis Veille est composée de juristes dédiés : pour une veille exhaustive et réactive et plus de 40 news publiées chaque jour.


Cette veille est organisée en 13 matières, et les sujets du moment au rayonnement plus large sont remontés indépendamment. Les informations sont traitées (analyse et classement) par des veilleurs dédiés et sont croisées via des liens vers plusieurs autres canaux :


sources,

contenus pratiques,

sources officielles enrichies par l’équipe de LexisNexis,


contenus doctrinaux de référence,

autres contenus traitant de sujets similaires.


En bref, Lexis Veille est une solution intelligente en ceci qu’il s’agit d’une veille enrichie, qui met l’actualité en perspective et la contextualise pour mieux en saisir l’impact.

Un traitement professionnel
de l’information juridique

La fraîcheur et l’exhaustivité de l’information sont cruciales pour une veille juridique qualitative, fiable et exploitable par les praticiens du droit. C’est pour cela que notre équipe d’auteurs dédiés s’attelle à la recherche et à la collecte systématique d’actualités juridiques. L’objectif ? Les obtenir et les traiter en temps réel.


Pour cela, on distingue deux niveaux de traitement. Dans un premier temps, l’équipe éditoriale LexisNexis procède à l’analyse immédiate des informations qui entrent dans les cadres suivants :


Droit des affaires,

Droit civil,

Droit des entreprises et des sociétés,

Droit fiscal,

Droit du travail et protection sociale,

Environnement, énergies et transport,


Europe et international,

Droit immobilier,

Propriété intellectuelle et communication,

Procédures,

Droit pénal,

Droit public et collectivités territoriales,

Professions.




Image Veille juridique


Image Veille juridique

Pour ce qui est des sources, sont considérées comme fiables, les sources brutes officielles :


Législation nationale, internationale et européenne,

Jurisprudence nationale et européenne,

Réponses ministérielles,

Bulletin officiel,

Décisions des AAI,

Conventions collectives.


Dans un second temps, l’équipe éditoriale décortique ces informations :


analyse et décryptage,

agrégation et sélection des sujets,

rédaction des actualités.

Une veille personnalisable et simple d’utilisation

Les utilisateurs de Lexis Veille ont la possibilité de moduler leur veille pour rester concentrés sur leur domaine d’expertise et maîtriser leur consommation de l’information. Parmi les fonctionnalités phares :


choix des thématiques,

filtres de recherche,

emails de notification pour les informations pertinentes dans l’exercice de la pratique,

notifications sur les sources suivies,

organisation et report des lectures grâce à l’option « lire plus tard »,

paramétrage de la fréquence d’envoi des newsletters (biquotidienne, quotidienne, hebdomadaire),

consultation ou exploration des flux d’actualité personnalisés via la plateforme en ligne lexisveille.fr.


D’un point de vue expérience utilisateur, tout a été conçu pour faciliter la veille juridique, et plus précisément la lecture des actualités. À ce titre, Lexis Veille est consultable sur tous les supports : smartphone, tablette ou ordinateur.

Focus sur l’avenir :
assurer la veille juridique

Vers une veille juridique agile…

Notre savoir-faire éditorial et l’avancée technologique nous permettent d’assurer une veille juridique intelligente qui permet encore plus de personnalisation et de pertinence opérationnelle qu’une simple externalisation de la veille.


Néanmoins, en termes d’outils, de nouveaux horizons sont ouverts grâce aux progrès de l’intelligence artificielle, du machine learning ou encore de la data science. On se dirige donc indéniablement vers une veille juridique agile, totalement intégrée à la pratique quotidienne du droit, qui ferait remonter, en temps réel, des informations en lien direct avec les dossiers en cours.


… et décloisonnée

Aujourd’hui, avec les expertises juridiques très spécialisées, la tendance au décloisonnement devrait rendre service à tous les praticiens du droit. Et pour cause, l’hyperspécialisation (s’informer exclusivement sur un domaine d’activité en particulier), c’est courir le risque de manquer certains sujets périphériques… Et ce, alors qu’ils peuvent avoir un impact direct ou indirect sur la pratique, à moyen ou long terme.


Il est donc important de valoriser le caractère complémentaire de la veille juridique et de la veille extra-juridique. À titre d’exemple, les évolutions sociétales des schémas familiaux auront inévitablement un impact sur le droit de la famille. Par extension, elles auront des répercussions importantes sur le travail des praticiens du droit familial.


Aussi, dans le domaine des affaires, la veille juridique va de pair avec la veille informationnelle. Marché, stratégie, comptabilité, finance, économie, technologie… Ce sont autant de sujets qui impactent l’activité des entreprises – quels que soient leur taille et leur statut –, et leur encadrement légal.

LexisNexis Newsdesk®, la nouvelle face de la veille juridique

C’est dans ce modèle de veille juridique et informationnelle décloisonnée que s’inscrit LexisNexis Newsdesk®. Cette plateforme de veille et d’analyse est enrichie en temps réel et s’appuie sur différents médias (presse, radio, télévision, blogs et forums…).

Découvrir LexisNexis Newsdesk® !

LexisNexis Newsdesk

De l’information à l’investigation

Les technologies qui gravitent autour de la veille juridique offrent un fort potentiel en termes de hiérarchisation et de classement de l’information. Leurs fonctionnalités phares :


base de données d’actualités,

système de recherche par mots-clés ou par langage naturel,

alertes et notifications,

archivage de publications issues de différentes sources,

recherche d’antériorité,

consolidation des données,

enrichissement de documents (grâce aux métadonnées ou à des informations contextuelles analysables).


Autant de points forts qui ouvrent la perspective d’une évolution de la veille vers un service d’investigation proche de la « due diligence ». Ce qui permettrait, par exemple, de renseigner de façon exhaustive – et totalement impartiale – sur de nouveaux clients (leur activité, leur réputation, etc.).

Plateforme de recherche juridique, Lexis 360 Intelligence


Avec une expertise éditoriale centenaire et novatrice, LexisNexis conjugue les sources classiques et les prouesses technologiques pour vous accompagner dans votre pratique du droit. L’objectif : vous permettre de sécuriser vos décisions et stratégies juridiques, votre productivité et la performance de votre activité.

Besoin de faciliter vos recherches et d’optimiser votre veille juridique ?

Découvrez Lexis 360® Intelligence !